FRANCE INTER, JOURNAL DE 19H00 DU 10 MAI 2020: INTERVIEW DE CHRISTOPHE ROUGET AU MICRO D’EMMANUEL LECLERC

« Sans doute, beaucoup de gens auront peur de la maladie, sans doute beaucoup de gens vont continuer en télétravail, et donc espérons que ces règles pourront être appliquées pour que les gens soient protégés, parce que que ce serait effectivement difficile pour les policiers d’intervenir partout et tout le temps, surtout dans ces transports en commun sur l’Île-de-France. Ce ne sera pas notre cœur de métier notamment dans les transports, mais nous devrons faire appliquer partout ces gestes: dans les commerces, sur la voie publique, autour des gares… Donc nous allons participer à cette prévention mais aussi essayer de juguler tous les risques qui sont liés à ce déconfinement.

La France va du coup être exposée brusquement de nouveau à l’ensemble des risques habituels, c’est-à-dire la circulation, des accidents, de la délinquance, des cambriolages, des trafics, des agressions… On a aussi un risque de rattrapage lié à la perte financière des délinquants de tous ordres, notamment des trafiquants de stupéfiants qui ont perdu de l’argent pendant le confinement. Donc on a tous ces risques à gérer. Voilà, nous avons un gros défi à relever dans les semaines à venir.»

 

Retrouvez l’interview dans son intégralité ci-dessous: