Mounir n’est plus !

Pour l’ensemble des C.R.S., ta disparition est ressentie comme un choc, un cataclysme,

un malheur impensable, une injustice tant tu es irremplaçable… !

Le vide s’est invité immédiatement, cruellement.

 

La maison C.R.S. a perdu un frère d’armes, un ami, un copain tant Mounir partageait avec nous nos joies, nos peines et nos missions…

Il était encore avec nous il y a peu et se préparait enfin à revêtir ses galons de Commandant…

Sa simplicité, sa bonne humeur étaient sa marque de fabrique. C’était un bon camarade et un sacré officier pour sa compagnie.

Aussi sa disparition nous laisse « orphelin » …

 

Mounir n’est plus… mais il continuera de vivre dans nos cœurs à tous

comme un exemple de bonté, de gentillesse, d’amabilité, attachant et sympathique.

La grande communauté des C.R.S. est triste, désœuvrée : elle a perdu un membre aimé.

 

Mounir, pardonne-moi cette familiarité… nous ne t’oublierons pas et

nous avons une pensée amicale et affectueuse pour les tiens et tous ceux qui te sont chers.

De là-haut, reçois notre vibrant et douloureux hommage.

Tu nous as tous quittés trop tôt ! Adieu, camarade ! Repose en paix…

 

 

Le Bureau National du SCSI-CFDT / La Délégation Nationale des C.R.S.

36total visits,1visits today